Le livreur de l’épicerie de A. Labelle, au 1000 Coteau-Rouge, avec le cheval « La Puce »

Faire revivre Ville Jacques-Cartier

Le Marigot dévoilera un projet d’envergure pour raviver la mémoire collective au sujet de Ville Jacques-Cartier, fondée en 1947 et fusionnée avec Longueuil en 1969.

Soirée festive

  • une exposition de photos autour de lieux et événements marquants
  • le court métrage Une enfance à Ville Jacques-Cartier, réalisé à partir de témoignages recueillis au printemps 2017
  • le dévoilement d’une carte animée
  • de l’animation musicale des années 1950 et 1960
  • la projection à la belle étoile du film Coteau rouge, en présence de son réalisateur, André Forcier
  • plusieurs surprises

Quand ? Le samedi 19 août à partir de 17 h 30 / Une messe aura lieu à 16 h 30. Elle est ouverte à tous et toutes, bien sûr.

Où ? À l’église Notre-Dame-de-Grâces, 1599 rue Bourassa, au coin du boulevard Ste-Foy

Tarif : 5 $ (paiement sur place) / Gratuit pour les membres du Marigot

Réservation requise

EN SAVOIR PLUS

Pour un aperçu de l’histoire de Ville Jacques-Cartier, cliquez ici.

Pour en savoir davantage sur l’épopée de cette ville fascinante, consultez en ligne le livre rédigé par Michel Pratt, Jacques-Cartier, une ville de pionniers (1947-1969),publié par la Société historique et culturelle du Marigot en 1994.

Claude Gauthier, longtemps greffier de cette municipalité, a rédigé les deux tomes du livre Ville De/Cité De Jacques-Cartier, paru dans la collection Société historique et culturelle du Marigot aux Éditions Histoire Québec en 2002. Le second tome, portant sur les années 1960 à 1969, est en vente au Marigot au prix de 15 $.

Le territoire de Ville Jacques-Cartier comprenait notamment

  • le secteur Coteau-Rouge, autour du chemin du même nom devenu le boulevard Ste-Foy, à l’histoire très mouvementée et dont la vitalité est illustrée dans le film éponyme d’André Forcier
  • le « centre d’achats » Jacques-Cartier, le premier sur la Rive-Sud, remplaçant en 1956 une piste de course de chevaux dans Longueuil-Annexe
  • l’Externat classique dit « de Longueuil », pourtant à Ville Jacques-Cartier, devenu le Cégep Édouard-Montpetit en 1967
  • le secteur Bellerive, construit à partir de 1957 par le promoteur Harmony Homes
  • le secteur Fatima, développé à l’est près du fleuve, à l’identité bien campée
  • l’usine de la Canadian Pratt & Whitney Aircraft Company Limited puis la boulangerie Weston
  • de nombreuses paroisses qui, avec l’aide de l’Oeuvre des Terrains de jeux et des Loisirs, ont structuré la vie des familles avant que de dynamiques organismes communautaires ne prennent le relais
  • des secteurs agricoles avec des bâtiments de ferme tels la maison Millette et la grange ronde, à l’emplacement de la Place Désormeaux, mais surtout au sud-est où de vastes espaces ont été consacrés plus tard à des développements domiciliaires tels Collectivité nouvelle et le Parcours du Cerf