Le samedi 19 août 2017 à l’église Notre-Dame-de-Grâces

Plus de 230 personnes, essentiellement des citoyens, visiblement émus devant l’exposition de photos, ainsi que des députés et conseillers municipaux ont participé à l’évènement. Monique Bastien (représentante de la mairesse de Longueuil), Catherine Fournier (députée de Marie-Victorin), Pierre Nantel (député de Longueuil-Saint-Hubert) et Benoît Laganière (Fabrique de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue) ont ouvert la soirée. L’équipe du Marigot a ensuite présenté la page Historypin sur Ville Jacques-Cartier, le court métrage Une enfance à Ville Jacques-Cartier et le projet lui-même.

Des postes de visionnage permettaient d’écouter les témoignages des premiers témoins interviewés. Les participants avaient droit à une réduction pour souper au restaurant voisin Sous-marins Vincent. Ils pouvaient aussi jouer à la pétanque sur le terrain du Ekonogaz, comme un des personnages du film Coteau Rouge d’André Forcier, par la projection duquel la soirée se terminait en plein air. Le cinéaste a par la suite lancé un vibrant appel à la préservation du patrimoine ouvrier à Longueuil.

L’événement a été réalisé grâce à la contribution de la Ville de Longueuil (équipement technique), de la paroisse St-Antoine-de-Padoue (église Notre-Dame-de-Grâces), de Bernard Aurouze du Club de pétanque internationale Québec, de la librairie Alire et de Canneberges Leclerc. L’équipe du Marigot (des participants au programme PAAS Action et les étudiants Alexandre Dubé, Guillaume Vallières et Ann-Émilie Lacerte) et les bénévoles Karina Trautmann et Jonathan Beauchamp ont travaillé à son succès sous la supervision remarquable de la coordonnatrice Sylvie Boyer, qui a mené l’évènement à bon port alors que le public a largement dépassé les prévisions.